LE TEMPS DES POLYGONES

Le temps des polygones est un projet de jeu vidéo expérimental qui s’ancre dans une reproduction 3D de la Villa Arson à Nice. De part son architecture brutaliste et son histoire haute en couleur, ce lieu, aujourd’hui école d’art, est riche en fantasmes et en fantômes. La reproduction 3D, bien qu’à l’échelle, n’a pas pour but d’être réaliste. Elle comporte d’ailleurs quelques erreurs, et certaines parties de l’architecture ont été restituées à une période antérieure. Ainsi, le théâtre est comme il aurait toujours dû être, à double public, et les ascenseurs n’existent pas, car au travers du jeu ils ne sont plus nécessaires.

Ces espaces sont une opportunité d’habiter la Villa Arson autrement. Pour le moment il s’agit d’organiser des expositions, mais dans d’autres chapitres, il y aura probablement des personnages avec qui interagir, nous délivrant des petites intrigues en lien avec l’histoire du lieu, ou plus simplement la vie de l’école d’art.

Le temps des polygones est une œuvre à part entière. L’accueil d’expositions dans une pièce est une forme de désacralisation volontaire de l’oeuvre d’art. Ici, le jeu vidéo est une occasion de créer des espaces, et de les habiter.

CHAPITRE 1 : MESHA

Affiches mesha 1

Ce premier chapitre est une exposition à tiroirs. Chaque espace de l'exposition correspond à une lettre de l'alphabet Hébraïque, d'après un oracle écrit et dessiné en collaboration avec Aziz Wood. Certaines expositions demandent au visiteur d’explorer la villa dans ses moindres recoins. Certaines expositions sont des expériences immersives à part entière. Il faut donc s’y téléporter en passant par une cacahuète, reproduction simpliste du bar emblématique des soirées étudiantes arsoniennes.

L'exposition Mesha acceuille les oeuvres de Anachrone, Alizée Armet, Ange Delamaure, Bryce Delplanque, Hugo Ernest Jutel, Mathilde Fernandez, Maren Frye, Victor Geny, Pavlos Ioannides, Liv Jourdan, Zak Kajiou, Églantine Laval, Gabriel Lennert, Solène Lestage, Sarane Mathis, Collectif Mystère, Camille Rieu-Camilleri, Service Cynique, Agathe SIffert, Kolja Venturi, Ascendant Vierge, Vuth Lyno, Aziz Wood et Rayan Yasmineh

LES LETTRES DANS MESHA

Affiches mesha 2

א ALEPH LE BOEUF

Aleph, c'est la première lettre de l'alphabet, mais aussi celle qui les contient toutes. Cette lettre est muette. Il s’agit du premier mouvement du larynx, avant la parole. Aleph, c'est la possibilité de dire et d'agir.

Cette exposition, dans la galerie carrée, est dédié aux dessins originaux de Aziz Wood pour l’Oracle de Mesha de Ange Delamaure.

Affiches mesha 3

ב  BEITH LA MAISON

L'exposition Beith accueille des artistes autour de la question du territoire. Dans cette architecture marquée par son histoire, et qui aujourd'hui est un lieu de formation pour les narrateurs de demain, sont présentés des travaux dont la préoccupation tourne autour des territoires et de leur habitation. Chaque travail est une fenêtre sur le réel, qu’il s’agisse d’un lieu spécifique, ou une manière d'appréhender le paysage et l'architecture.

La lettre hébraïque Beith signifie "maison", et renvoie à l’habitat. C’est autant la bâtisse que, plus intimement, le corps. Il en découle des problématiques écologiques et politiques, non sans une certaine dimension sentimentale.

 

Affiches mesha 4

ג  GUIMEL LE CHAMEAU

Guimel signifie chameau. Le chameau traverse le désert. Il est suffisant, et compte que sur ses réserves. Cette lettre nous encourage à la générosité, au don inconditionnel.

L’exposition derrière cette lettre est une expérience construite sur la base d’un aller-retour entre Ange Delamaure et Anachrone. En mars 2020, Ange Delamaure réalise à Nice le film Le désert. A partir de la bande son de ce film, qui raconte un temps de creux après une séparation amoureuse, Anachrone propose à Ange une pièce en musique électro-acoustique. C’est à partir de cette pièce musicale que Ange a construit une expérience vidéoludique et une architecture sur-mesure, à partir de cette histoire.

 

Affiches mesha 5

ד  DALETH LA PORTE

La porte est un passage d’un monde à un autre, d’une réalité à une autre, ou d’un état à un autre. Elle est le signe d’une transformation en cours, ou à opérer.

Pour cette exposition, Eglantine Laval a travaillé sur une installation sonore dans le caveau de la famille Arson. Dans ce caveau, elle y a fait construire De grands récipients en verres pour l’alchimie, dont un, particulièrement  imposant, au centre de la pièce. Il dispose d’une petite fente à sa base, qui permet au joueur d’y rentrer.

Lorsque nous franchissons le seuil du tombeau, nous rapetissons considérablement, changeant notre point de vue sur la scène, et permettant l’entrée dans le récipient central. Une fois à l’intérieur, des orbes transparentes tombent en pluie et se répandent sur le sol. Certaines de ces sphères, celles de couleurs roses, émettent du son. Les brillantes délivrent des extraits des mémoires de Pierre-Joseph Arson, et les mattes diffusent divers bruitages.

Le jeu du déplacement permet de percevoir ces différents sons dans l’espaces, mais également de les pousser, de sorte à recomposer des arrangements.

Affiches mesha 6

ה  HÉ LE SOUFFLE

Hé nous encourage à respirer profondément pour nous sentir exister. Sentir l’air nous gonfler de l’extérieur, puis ressortir, caressant nos narines ou nos lèvres. Ce va-et-vient, ce rythme inébranlable nous anime depuis notre entrée dans ce monde, et nous animera jusqu’a la fin.

Dans la pensée hébraïque ancienne, le corps n’est pas habité par une âme. En tout cas, pas au sens que nous imaginons, c’est à dire la psyché. C’est plutôt un souffle vital qui nous anime, et ce souffle n’est pas destiné à perdurer hors du corps, dont il fait partie. Contrairement à l’âme, qui l’habiterait temporairement. C’est pourquoi le souffle est si important dans la culture hébraïque. Le phénomène de la vie est lié à celui de la respiration.

Le collectif mystère, composé de Alizée Armet, Ange Delamaure, et Solène Lestage, propose ici un nouveau jardin pour la villa. Certains détails dans les peintures de Solène Lestage, dont la nature est le sujet de prédilection, deviennent les textures d’objets sphériques, flottant en lieu et place des arbres et des buissons, des fleurs et des herbes. Ce jardin gazeux est une manière de représenter le végétal et sa fonction de renouvellement de l’air dans le même temps.

 

Affiches mesha 7

ו  VAV LE CLOU

Vav signifie plusieurs chose. Cela peut-être le clou ou la colonne vertébrale. L’idée centrale de cette lettre est la verticalité. Dans la culture Hébraïque, l’héritage culturel, sous forme de texte, n’est pas univoque. A l’image des 70 langues de l’humanité dans le récit de Babel, il y aurait 70 manières de recevoir et comprendre le texte. C’est une façon poétique de dire, en réalité, que chacun intériorise cet héritage à sa manière.

La verticalité indique donc une forme d’individualisation. Pour autant, l’individuel n’est pas le solitaire, de la même manière que l’unité n’est pas l’uniformité. Aussi, l’idée originale du théâtre sous la Villa Arson était de créer une frontalité autour de la scène, avec ces deux publics de part et d’autre. C’est pourquoi, sur l’idée de la frontalité et de la verticalité, Service Cynique propose ici une improvisation spacialisée, entre les deux parties de l’ancien théâtre.

Affiches mesha 8

ז  ZAIN L’ÉPÉE

L’ épée, ici, n’est pas une arme. C’est un outil de sélection, de différenciation, de séparation. Il y est question de couper dans nos mémoires ce qui n’est pas nécéssaire, pour ne garder que ce qui peut nous aider à avancer.

Pour cette exposition, je suis allé retrouver, dans mes archives personnelles, les journaux hebdomadaires Pierre-Joseph, que nous faisions en petit comité, à la Villa Arson, lorsque j’y étais étudiant. Nous travaillons jusqu’à très tard dans la nuit, chaque lundi.

La question du choix était primordiale. Que s’ était-il passé dans la villa qui vaille la peine d’être raconté, et quelles informations faut il faire remonter pour mieux appréhender la semaine qui arrive?

Affiches mesha 9

ח  HEITH LA BARRIÈRE

La barrière représente les obstacles que nous devons continuellement traverser. Mais ces obstacles ne sont pas de veines difficultés. Il s’agit d’expériences formatrices, riches en enseignements.

La lettre Heith est représentée dans le cimetière par un film d’Ange Delamaure intitulé L’Immortel et le fantôme. C’est un croisement entre le livre de Qohéleth dans la Bible Hébraïque, et l’Épopée de Gilgamesh.

Un personnage refuse d’affronter la mort, suite au décès d’un de ses amis. c’est pourquoi il demande à un esprit de l’aider à devenir immortel. Il y parvient, et se retrouve à errer dans le monde. Il fini par rencontrer un fantôme, qui lui, aurais bien aimé passer la barrière de la mort pour s’en aller en paix. Mais le voilà prisonnier entre deux mondes.

Chaque journal étant édité à un nombre limité d’exemplaires, et n’ayant volontairement pas constitué d’archives numériques, cette exposition ne présentera que les couvertures des numéros présents dans mes archives personnelles. Ces archives personnelles ne couvrent que deux des trois années de publication de l’hebdomadaire.

 

Affiches mesha 10

ט  TEITH LE SERPENT

Dans les sous-sols de la villa, plus précisément à l’endroit du parking sous-terrain, se cache l’exposition Teith. Teith signifie serpent ou bouclier. C’est une lettre qui nous encourage à plonger au plus profond de nous-mêmes pour nous confronter à nos aspirations profondes.

Dans ce parking sous-terrain se rencontrent les pratiques de Gabriel Lennert et Camille Rieu-Camilleri. Ces deux artistes travaillent à explorer le monde en profondeur. En jouant sur les échelles et les transformations numériques, ils ouvrent de nouveaux espaces là ou ils posent leur regard.

Pour Gabriel Lennert, c’est directement la Villa Arson dans Le temps des polygones qui devient un sujet d’exploration. Il y fait une dizaine de photographies numériques, qu’il travaille ensuite sur logiciel pour en délivrer une nouvelle dimension.

Les vidéos de Camille résultent d’un travail approchant. Dans Fuite, il filme et photographie son école d’art sous un angle étrange, presque surréaliste. Les jeux d’échelles et les traitements plastiques ne sont pas sans rappeler les expérimentations cinématographiques les plus audacieuses d’un David Lynch dans Eraserhead. Enfin, dans sa seconde vidéo, Sans titre, Il nous plonge dans un univers poétique surréaliste et fascinant, dont la composante virtuelle crée une mise en abîme évidente avec le jeu vidéo Le temps des polygones.

Affiches mesha 11

י  YOD LA MAIN

La main désigne le fait de créer. C’est le passage du monde des idées au monde du concret, du matériel. Cette lettre nous encourage à donner forme à nos idées.

Les différents artistes de cette exposition sont des peintres et dessinateurs travaillant avec la figuration. Tous sont de jeunes artistes. Ils mettent en lumière l’intérêt des nouvelles générations d’artistes pour un retour à la représentation.

Affiches mesha 12

כ  CAPH LE ROCHER

Le rocher est dur. On s’y cogne. La confrontation de notre corps organique fragile avec le rocher nous rappelle notre finitude. Cela nous encourage à donner du sens à notre vie. Se confronter au rocher, c’est apprendre à voir au delà des apparences, et donner du sens aux choses.

La vidéo en triptyque Au delà du Raël, de Victor Geny, évoque une quête de sens existentielle autour d’un monumental rocher. Il s’agit du Creux de la vache, le volcan éteint du haut duquel Claude Vorilhon est devenu Raël.

Affiches mesha 13

ל  LAMED L'AIGUILLON

Le Lamed est souvent considéré comme la lettre de l’amour. Ce qui lui vaut ce titre est en partie dû à son dessin. C’est la seule lettre de l’alphabet à dépasser de la ligne d’écriture supérieure. C’est pourquoi elle induit une certaine connexion avec le divin. Le Lamed nous raconte ces sentiments qui nous assiègent, et sur lesquels il est difficile de reprendre le contrôle.

Trois adaptations libres de la pièce de théâtre On ne badine pas avec l’amour, de Alfred de Musset, son présentées ici. Chaque version est une occasion de déplacer le récit dans un nouveau contexte, avec de nouveaux personnages.

Affiches mesha 14

מ  MEM L'EAU

L’eau nous ramène aux sources. Mem nous rappelles que nous ne nous sommes pas construits seul. Nous référer à nos mentors est une bonne manière de retrouver nos repères et aller de l’avant.

Cette série de photographies pixelisées de Ange Delamaure sont des souvenirs cryptés de ses études à la Villa Arson.

 

Affiches mesha 15

נ  NOUN LE POISSON

Le poisson nous fait plonger au plus profond de nos doutes et de nos peurs pour apprendre à les affronter et à les surmonter. C’est également une puissance très nocturne et féminine.

C’est pourquoi une soirée a été attribué à cette lettre. Les soirées sont une composante essentielle de la Villa Arson. Elles sont souvent mystérieuses et fascinantes.

Pour Le temps des polygones, Mathilde Fernandez, ainsi que Ascendant Vierge, occupent une place emblématique de la vie à l’école, celle de la cacahuète. C’est ce bar en forme de grande cacahuète, sous le grand hall. Autour de ce bar sont organisées la plupart des soirées étudiantes. Ce sont de véritables temps forts incontournables de la vie sociale à la Villa. Pour des raisons d'optimisation, la soirée est décalée dans un autre lieu. Cependant, il faudra bien passer par la cacahuète pour s'y téléporter, et y passer de nouveau pour retrouver le niveau principal.

L'espace dans lequel se déroule cette soirée, est une sorte de temple fictif, imaginé autour du vocabulaire formel de l’architecture de Michel Maraux. Par exemple, on y retrouve les puits de lumière en forme de pyramides. Aussi, dans cet espace, conçu dans une idée de monumentalité et de symétrie, se trouvent des passages permettant d'accéder à des étages supérieurs, et donc de nouveaux points de vue. Même si l'aspect labyrinthique n'est pas une évidence, ce lieu monumental nous invite à l'exploration.

 

Affiches mesha 16

ס  SAMEK LE SOUTIEN

Samek est une lettre qui nous encourage à accepter le soutien. Il n’est pas toujours facile de savoir recevoir une aide extérieure. Il faut savoir pourtant compter sur les autres, et les liens que l’on créé. Dans le travail, cela peut induire une capacité à déléguer.

Pour Mesha, Vuth Lyno, en résidence à la Villa Arson, a proposé de confier une de ses œuvres aux oliviers de la Villa Arson. Suite à une visite des jardins, il a appris que ce sont les arbres les plus anciens, et leur présence majestueuse l’ont profondément touché. C’est pourquoi il leur a installés Sala Samnak, une de ses architectures en néon, ici sous une forme virtuelle. Cette petite maison est à la fois une offrande et un refuge. C’est la manière que Lyno Vuth a choisi pour rendre hommage à ces arbres multi-centenaires.

ARTICLE ASSOCIÉ

Affiches mesha 17

ע  AYIN L’OEIL

Ayin nous encourage à faire un pas de côté, pour regarder les choses ou les situations sous un angle renouvelé.

Pour Mesha, Ayin est une exposition de photographies virtuelles dans le jeu Assassin’s Creed Valhalla. Le jeu n’est pas le sujet, mais un environnement regorgeant de paysages et de conflits, dont les captations ne sont pas sans rappeler des formes récurrentes de la peinture historique.

Affiches mesha 18

פ  PÉ LA BOUCHE

Pé nous rappelle la puissance créatrice du verbe. Il est question ici de bien peser ses mots et la portée de leur puissance.

L’installation est une pièce électro-acoustique, Amort de Service Cynique. Il s’agit d’une mise en musique d’un texte écrit et lu par Ange Delamaure. L'histoire est celle d'un jeune architecte chinois, employé au cimetière Montmartre à Paris. Une sombre nuit, il assiste à une scène troublante. Une belle femme, rousse aux yeux verts, tombe du pont et meurt dans ses bras. Des chats blancs s'imbibent de son sang, et reviennent le hanter, alors qu'il fait une rencontre amoureuse significative. Amort est un voyage surréaliste et mystique.

Affiches mesha 19

צ  TSADÉ LA JUSTICE

Tsadé représente la table de la justice. On peut y voir la réunification de deux embranchements. Cette lettre, appliquée à l’intimité d’un individu, nous raconte plutôt l’équilibre du féminin et du masculin. C’est pourquoi on l’associe également avec l’androgyne.

Autour de cette notion de justice, est présenté dans l’église, en bas de la Villa Arson, un film. Le sacrifice est un film tourné à l’Oratoire du Louvres à Paris. Il raconte le tournant d’un étudiant en théologie amoureux d’un être d’un autre plan, perdu dans le notre, qu’il faudra pourtant renvoyer chez lui.

Affiches mesha 20

ק  COF LE CHAS DE L'AIGUILLE

L’aiguille s’insinue par les plus petites orifices. Elle nous embarque dans le cœur du tissage. Cof nous encourage à aller au fond des choses.

Cette exposition montre le travail de broderie de Hugo Ernest Jutel, rejoint par une peinture de Pavlos Ioannides, qui reprend des idées de trames régulières et fibreuses.

Affiches mesha 21

ר  REICH LA TÊTE

Reich nous rappelle que certaines choses ne peuvent être comprises, et que chercher à les cerner est vain. Elle nous invite à l’humilité.

Cette exposition présente une série de peintures de Solene Lestage intitulée Ad Astra. Sa première présentation, et elles ont été imaginée spécialement pour, fut dans les caves du château d’Arsac, dans lesquelles sont entreposés des fûts de vin Bordelais.  Il y a donc dans cette série une idée d’éveil dans l’ivresse, de poésie alcoolisée. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’y intégrer une pièce sonore et sculpturale de Agathe Siffert. Son travail, principalement numérique, touche à des questions de métaphysique qui ont un certain écho avec les peintures de paysage de Solène Lestage.

Affiches mesha 22

ש  SHIN LA DENT

La dent tombe à un moment que nous ne choisissons pas. Cette lettre nous encourage à nous tenir prêt à accueillir l’inattendu dans nos vies.

Autour de cette idée est présenté Sous le ciel péruvien, un film retraçant une résidence de six semaines au Pérou. Une traversée riche en rencontres inattendues.

Affiches mesha 23

ת  TAV LE SIGNE

C’est le signe que quelque-chose arrive à son terme, ou mérite d’être finalisé. Il est temps de faire le bilan, pour repartir sur de nouveaux projets.

La série de dessins de Aziz Wood pour l’Oracle de Mesha a été transformée par Ange Delamaure pour créer les affiches de l’exposition Mesha dans Le temps des polygones. C’est ces différentes images retouchées que nous pouvons retrouver dans le sous-sol de l’église.

EN CE MOMENT

Exposition du TEMPS DES POLYGONES CHAPITRE 1 : MESHA à la médiatheaue andré labarrère jusqu'au 7 novembre dans le cadre de la 22ème édition du festival Accès)s( cultures numériques. PAGE WEB DE L'EXPOSITION <

Un aperçu est disponibe !

Aperçu pour windows : https://www.dropbox.com/s/17o8ru7jszjus0s/LTDP%201%20Aper%C3%A7u%20windows.zip?dl=0

Aperçu pour mac : https://www.dropbox.com/s/wlr57spx982w3i9/LTDP%201%20MESHA%20-%20Aper%C3%A7u.zip?dl=0

LTDP 1 MESHA Démo jouable

Ajouter un commentaire